Catégorie

Fabricants

AlpineBilsomEAR 3MEm's 4 KidsPeltorQuies

Les dangers du bruit

L'ouïe : A qual moment le bruit peut-il être dangereux ?

A la suite d’une exposition à un bruit intense, on peut souffrir temporairement de sifflements d’oreilles ou de bourdonnements (acouphènes) ainsi que d'une baisse de l'acuité auditive. Cette fatigue auditive disparaît avec le temps si aucune nouvelle exposition au bruit ne survient. Malmené, notre capital auditif diminue au fil du temps. Comment le sauvegarder ?

Le son, intensité et atténuation

Le son est une onde qui se propage sous forme de variation de pression. Il est défini par sa fréquence, son intensité et sa durée.  

Les ondes sonores pénètrent dans nos oreilles et font vibrer nos tympans. A leur tour, ils font vibrer l’oreille interne où se trouve la cochlée, l’organe de l’audition. Ses cellules transforment les vibrations en influx nerveux que le nerf auditif achemine jusqu’au cerveau.

Quand le son devient-il un danger ?

Lorsque l’intensité des bruits dépasse les capacités de réception de l’oreille, il y a danger. Cette intensité est exprimée en décibels (dB). 

  • Au-dessous de 85 dB, pas de risque pour l’audition. Un aspirateur ou le ronflement d’un dormeur atteignent aisément ces valeurs.
  • à partir de 85 dB, il est nocif. Et plus il y a de décibels, plus le danger augmente. Dans les discothèques, le son avoisine les 100 dB.

 Les risques ? Une fatigue auditive passagère, des acouphènes, un traumatisme auditif irréversible, voire la rupture du tympan.

 

L'echelle du bruit au quotiduien